Dans la perspective du déconfinement et indépendamment de son calendrier qui sera progressif, CMA France se prononce en faveur d’un plan de relance de notre économie avec pour priorité absolue le soutien de l’emploi local de proximité

La crise La crise COVID-19 touche de plein fouet tous les secteurs de l’activité artisanale en France et amplifie au fil des jours, son impact sur la trésorerie, amoindrit les chances de survie de nombre d’entreprises pour le jour d’après.

L’enquête en ligne menée par CMA France justifie cette inquiétude* : seulement 28 % des entreprises artisanales sont actuellement en activité à ce jour en France. Les entreprises autorisées ne sont pas épargnées : 25% d’entre elles ont aussi fermé. Enfin, 41% des entreprises artisanales ont mis en place l’activité partielle pour leurs salariés ou apprentis. Si les artisans qui ont pu exercer ont trouvé des solutions pour maintenir a minima leurs ventes, grâce au renforcement des mesures sanitaires et le développement des ventes en ligne ou de systèmes de livraisons, la grande majorité sont sous perfusion d’aides financières pour survivre à la crise, il est urgent maintenant de penser à la reprise et à la relance de tout un secteur, premier employeur de France : l’artisanat !

« Nous avons tous en ligne de mire la reprise de l’activité, nous nous y préparons » souligne Christian Vabret, président de CMA France par intérim. « Nos entreprises ont d’ores et déjà besoin d’un plan de relance et le soutien d’un État stratège et interventionniste pour garantir la survie et le rebond. Nous devons apprendre du passé et tirer les enseignements. Nous devons tous avoir l’ambition d’une nouvelle économie pour demain. »

Dans ce contexte, CMA France appelle à un vrai plaidoyer en faveur d’une nouvelle économie éco-responsable et citoyenne, qui se fonde sur les valeurs du Fabriqué en France, les mentions d’origine, seul gage pour retrouver la confiance des consommateurs, dans les produits de qualité.

Cet élan doit être accompagné d’une nouvelle fiscalité verte et durable telle qu’une TVA dite de compétitivité pour les produits extérieurs à l’UE et un soutien massif de l’Etat en faveur des entreprises engagées dans l’économie circulaire.

Enfin, CMA France formule quatre demandes prioritaires pour réussir la sortie de crise :
• Effacer ou neutraliser les charges sociales et fiscales pour les entreprises les plus en difficulté
• Défiscaliser les heures supplémentaires
• Créer un dispositif exceptionnel d’amortissement des prêts de trésorerie
• Créer de nouvelles mesures incitatives pour aider au recrutement de salariés et apprentis.

*en ligne surwww.artisanat.fr/coronavirus-artisans-repondez-lenquete-en-ligne

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE
Valérie MARQUIS  06 20 67 45 86 – presse@cma-france.fr