Attaques d’artisans qui travaillent la viande et leurs produits

Joël Fourny aux côtés du ministre Alain Griset à la boucherie Nouvelle des Pyrénées (Paris 20e) vandalisée

« Les actes de vandalisme d’activistes véganes sont inacceptables. Laissez les bouchers et fromagers travailler ! » Joël Fourny, président de CMA France

La filière des bouchers-charcutiers et maintenant des fromagers, a été une nouvelle fois prise pour cible d’activistes véganes. Des actes de vandalismes de vitrines, constatées cette semaine à Paris, est une nouvelle fois condamnée fermement par le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat.

« Chacun est libre de ses convictions, de ses opinions », souligne le président CMA France. « Nous ne devons pas opposer des modèles de consommation mais laisser le débat national avancer sereinement sur la question du bien-être animal et de l’empreinte écologique de notre consommation alimentaire. Dans ce contexte, la violence, le vandalisme ne sont pas acceptables. Nos artisans sont libres d’exercer leur métier sans être menacés ou persécutés. »

Pour rappel, le réseau des CMA avait lancé en mai 2019 la pétition « artisan et boucher, laissez-nous travailler » qui a à ce jour récolté 1700 signatures. On compte 18 000 artisans bouchers-charcutiers et 3 200 artisans fromagers.

 

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE
Valérie MARQUIS  06 20 67 45 86 – presse@cma-france.fr