Apprentissage dans l’artisanat : « Nous ne nous reposons pas sur nos lauriers ! », Joël Fourny, président de CMA France.

Dans un contexte exceptionnel, le réseau des CMA, réuni en séminaire digital les 4 et 5 novembre, confirme sa mobilisation sans faille en faveur de l’apprentissage, auprès de tous les publics : une priorité pour l’emploi de demain et la pérennisation des 1,3 million d’entreprises artisanales sur tous les territoires !

Le constat est partagé : l’individualisation de l’accompagnement des apprentis et les innovations de formation mises en place dans les 112 CFA, permettent, avec 600 formations et 400 diplômes proposés, de maintenir des effectifs constants. Cette dynamique assure aussi une montée en puissance de la formation continue auprès des publics en recherche d’emploi ou en reconversion et permet d’affronter sans crainte une concurrence accrue avec la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Au 30 octobre 2020, ce qu’il faut retenir dans les 112 CFA des CMA :

  • Un effectif à date en hausse de + 3,5 % en moyenne nationale, par rapport au 30 octobre 2019.
  • L’objectif annuel des 100 000 apprentis formés est quasi atteint.
  • 8 300 jeunes apprentis en recherche d’une entreprise artisanale
  • 10 000 entreprises artisanales en recherche encore d’un apprenti.
  • Si les entreprises ont été fortement sensibles aux aides financières à l’embauche d’un apprenti inscrites au Plan de relance, on estime à environ 20 apprentis par CFA bénéficiant du dispositif d’inscription et d’accueil sans contrat.
  • Les secteurs artisanaux en souffrance sont : esthétique – coiffure – hôtellerie – restauration.
  • Les secteurs artisanaux qui résistent le mieux : boulangerie – pâtisserie – métiers de bouche – mécanique

Une montée en puissance de la formation continue

Le réseau des CMA connu pour être le premier formateur d’apprentis en France, accompagne aussi le public adulte dans des enjeux de transition professionnelle : 130 000 adultes ont été formés par les CMA l’an dernier dont 40 000 demandeurs d’emploi.

 « C’est un enjeu fort que de penser à nos expertises de formation, dans le contexte de crise économique et de montée du chômage en France, » constate le président de CMA France. « Le réseau forme des artisans mais aussi de plus en plus d’adultes en quête de métiers qui recrutent, d’entreprises à reprendre. » Dans ce contexte « il est essentiel que le Plan de relance flèche ses financements CPF vers les métiers artisanaux. L’économie de proximité pèse 12 % du PIB, c’est une économie stratégique ! »

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE
Valérie MARQUIS  06 20 67 45 86 – presse@cma-france.fr