Bilan de mandature 2016-2021 du réseau des CMA

Fruit d’une large concertation du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat, le programme de la mandature 2016-2021, adopté à l’unanimité le 28 septembre 2017, a été conduit dans un contexte complexe, marqué par de profonds bouleversements.

Aux réformes historiques qui ont considérablement transformé l’organisation du réseau et redéfini ses missions régaliennes – la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel et la loi du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE – sont venus s’ajouter une succession de crises sociales et une pandémie internationale. Ces dernières ont très lourdement impacté l’activité des entreprises artisanales et le réseau s’est mobilisé avec la plus grande détermination pour les soutenir et les accompagner dans leurs démarches.

Dans ce contexte exceptionnel, le réseau n’a cessé de positionner l’artisanat et l’apprentissage au cœur des débats et s’est affirmé, par l’intermédiaire de ses élus, comme interlocuteur privilégié des décideurs locaux, nationaux et européens. A maintes reprises, il a montré qu’il était à la fois force de proposition et moteur du changement. Il a su s’adapter aux mutations, faire preuve d’innovation, moderniser son modèle de formation par l’apprentissage et affirmer son utilité.

La régionalisation mise en place suite à la loi PACTE illustre parfaitement la capacité d’adaptation du réseau. Ses établissements se sont progressivement engagés dans un processus de restructuration pour disposer, au 1er janvier 2021, d’une seule entité publique administrative régionale à destination de leurs publics : entreprises artisanales, créateurs et repreneurs d’entreprise, apprentis et collectivités locales. En gérant au sein d’une seule entité régionale les fonctions « supports » comme les ressources humaines, l’informatique, les finances et l’ingénierie, le réseau permet aux 11 000 collaborateurs, répartis sur 300 points de contact, de gagner en efficacité,  réactivité et proximité. C’est également l’opportunité d’offrir à leurs clients un réseau structuré, doté d’une offre de services harmonisée, adaptée aux besoins spécifiques de chaque territoire.

Le réseau a par ailleurs mis à profit la mandature pour engager une réflexion sur le numérique dans l’objectif d’en faire un atout de sa transformation et une opportunité pour les entreprises artisanales. Durant la crise sanitaire, les CMA ont déployé de multiples outils pour offrir un accompagnement personnalisé à leurs ressortissants. Ainsi, 3,2 millions de contacts ont été pris pendant les périodes de confinement pour orienter les entreprises artisanales vers les aides adéquates et des milliers d’artisans ont pu bénéficier d’un diagnostic pour profiter des solutions innovantes offertes par le numérique.

Enfin, pour promouvoir les atouts de l’artisanat et de l’apprentissage mais aussi valoriser son rôle de leader de la formation et de premier réseau d’appui aux entreprises artisanales, le réseau a défini une stratégie de communication, appuyée par de nombreuses campagnes nationales.

Bâti suivant les deux enjeux et cinq axes structurants du programme de mandature, ce document dresse le bilan des actions menées, des initiatives déployées, des dispositifs mis en œuvre ou encore des mesures obtenues par le réseau durant ces cinq années au profit de l’artisanat et de ses 1,7 million d’entreprises.

Télécharger le bilan de mandature des CMA