Assises du Commerce : le réseau des CMA entend participer activement au dialogue qui s’ouvre ce 1er décembre 2021

Dans le cadre des Assises du Commerce, le premier grand rendez-vous pour définir une politique globale du commerce en France, initié par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno le Maire et Alain Griset, ministre délégué en charge des Petites et Moyennes Entreprises, le réseau des CMA formule des propositions concrètes pour accompagner les artisans et les commerçants dans les grands défis de demain. À cette occasion, le réseau plaide également pour que cette consultation soit rebaptisée et que l’artisanat soit inscrit en premier plan.

Acteur majeur du développement économique des territoires et de la vitalité des commerces, le réseau des CMA formule 14 propositions pour alimenter les réflexions des différents ateliers :

  1. Comment adapter le commerce aux nouveaux modes de consommation ?
  2. Comment préserver et développer le commerce dans les territoires ?
  3. Comment renforcer l’équité entre les acteurs et leur compétitivité ?
  4. Comment favoriser l’emploi dans le commerce ?

 

Pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ainsi qu’aux enjeux auxquels font face nos artisans et commerçants français, le réseau des CMA dresse deux priorités, le numérique et la fiscalité.

  • La digitalisation et la transition numérique sont devenues urgentes pour les artisans qui souhaitent assurer la pérennité de leur entreprise et garantir leur survie face aux marketplaces internationales. En ce sens, le réseau des CMA demande la pérennisation des dispositifs de diagnostic et accompagnements numériques mis en place dans le cadre de France Relance et dont les résultats sont encourageants.
  • La question de l’équité fiscale entre les entrepôts de e-commerce et les magasins physiques doit également être adressée car ce sont des revendications que les artisans portaient déjà avant la crise et qui se sont exacerbées. Ainsi, le réseau des CMA propose une évolution de la fiscalité pour que soient assujetties à la taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM), les surfaces de stockage des entrepôts qui ne sont pas intégrés à des magasins de commerce.

Également, le réseau des CMA propose la création d’un fonds de soutien à l’artisanat qui serait consacré à l’aide aux investissements liés à la modernisation des outils de production et de commercialisation, à la rénovation et la mise aux normes et à l’accessibilité des locaux, au financement des dispositifs de protection liés à la crise sanitaire des entreprises de proximité. À ce jour, aucun outil existant ne couvre l’ensemble de ces besoins qui sont pourtant des réalités pour les entreprises artisanales.

3 semaines de discussions et d’ateliers s’ouvrent aujourd’hui avec des chefs d’entreprises, des sociologues, des géographes, associations de consommateurs, élus locaux et parlementaires, organisations professionnelles, pour poser ensemble les bases d’un nouveau modèle économique. Si la transition écologique guidera l’ensemble des réflexions, le réseau des CMA a constaté l’impact durable de la crise sanitaire sur l’évolution des comportements des consommateurs et sur l’adaptation à marche forcée des entreprises artisanales.

La CMA sera particulièrement attentive aux propositions qui seront retenues à l’issue des Assises du Commerce et aux mesures qui seront mises en place pour améliorer le quotidien des artisans et commerçants.

Joël Fourny a déclaré : « En tant que Président de CMA France et représentant des 1,7 million d’artisans, j’accueille très positivement l’ouverture des Assises du Commerce, tant attendues par nos artisans et commerçants. Je me réjouis de l’orientation donnée à ce programme qui permettra de répondre aux enjeux de nos entreprises artisanales. Face à l’arrivée de la 5e vague du COVID-19, nous devons redoubler d’efforts pour soutenir toutes les forces vives du monde de l’artisanat et poursuivre la relance de notre activité économique. »

Télécharger le communiqué de presse
Contact presse : Manon Caenen – m.caenen@the-arcane.com – 06 69 90 69 15