#MoiJeune – L’apprentissage dans l’artisanat confirme son efficacité et suscite de plus en plus de vocations auprès des jeunes

Alors que le réseau des CMA s’apprête à lancer la Semaine de l’apprentissage dans l’artisanat ce vendredi, une étude #MoiJeune 20 Minutes – Opinion Way pour les Chambres de métiers et de l’artisanat, a été réalisée auprès de plus de 700 jeunes afin de les entendre sur leur choix d’orientation et le début de leur parcours professionnel. L’apprentissage connaît un regain en France et notamment dans les 137 CFA du réseau des CMA qui forment chaque année 110 000 apprentis. Les métiers de l’artisanat sont considérés comme des voies d’avenir par les jeunes générations mais aussi par les adultes en reconversion.

64 % des 16-29 ans* choisissent leur orientation en fonction de leurs envies et vocations

Depuis la dernière rentrée scolaire, le réseau des CMA enregistre +9,5 % d’apprentis accueillis dans les 137 centres de formation du réseau des CMA. Un engouement confirmé par l’étude réalisée qui révèle que 88 % des jeunes voient les métiers d’artisanat comme des métiers d’avenir et qui rendent heureux, ce qui constitue une véritable opportunité pour la pérennité du secteur. Ils choisissent leur orientation (formation, métier, secteur) en fonction de leurs envies, mais aussi en fonction du sens (42 %), de l’équilibre avec la vie personnelle (26 %) et de l’assurance de toujours trouver un emploi (21 %)*.

Enfin, on constate un renouvellement des profils des apprentis aux métiers de l’artisanat puisque 22 % sont de jeunes diplômés du secondaire et de l’universitaire en reconversion. En effet, d’après l’étude, près de 65 % des jeunes actifs et étudiants* ont déjà regretté leur choix en matière d’orientation. Ce mouvement de transformation se concrétise également depuis le début de la crise sanitaire par le choix des femmes et des hommes, jeunes actifs, salariés, cadres ou dirigeants qui osent franchir le pas et se reconvertissent dans l’artisanat.

Joël Fourny, président de CMA France : « L’apprentissage est le meilleur moyen de lutter contre le chômage et constitue un levier majeur pour une relance durable de notre économie. Si jusqu’alors nous avions plutôt tendance à penser que seuls les jeunes en contrat d’apprentissage bénéficiaient de la voie royale pour s’insérer dans une entreprise artisanale ; nous assistons aujourd’hui à une hausse des demandes de formations pour des adultes en reconversion, avec 1 créateur d’entreprise artisanale sur 3 qui provient d’un autre univers professionnel et 10 % qui sont des cadres en reconversion ».

L’apprentissage est l’une des solutions pour répondre aux problématiques de recrutement

La reprise progressive de l’activité a entraîné des difficultés. Ainsi, de nombreux métiers (couvreurs, maçons, bouchers, …) sont encore en tension. Pour faire face au manque de main d’œuvre et ne pas mettre un coup de frein à la relance, l’apprentissage est aujourd’hui un pilier de la relance : une réelle opportunité professionnelle et une assurance contre le chômage des jeunes.

Depuis le redémarrage de l’activité et ce malgré la 5e vague COVID, ¼ des entreprises artisanales se disent prêtes à accueillir un ou plusieurs apprentis. L’apprentissage est une des réponses aux problématiques de recrutement. 80 % des apprentis formés dans les CFA trouvent un emploi dans les 7 mois après leur diplôme.

Double enjeu pour le réseau des CMA : continuer d’offrir un niveau de formation exigeant et faire évoluer les perceptions des jeunes sur les métiers de l’artisanat

Si les métiers de l’artisanat et les perspectives professionnelles qu’ils offrent sont connus par 60 % des 16-29 ans, ils restent majoritairement associés à des métiers manuels (89 %) et pour lesquels l’excellence est de mise (70 %) *.

Faire le choix de l’artisanat, c’est s’appliquer à intégrer et transmettre tous les savoir-faire exigeants et les compétences techniques. L’apprentissage permet de faciliter ce passage dans la vie professionnelle pour 90 % des jeunes* car il permet d’acquérir de la maturité et de devenir indépendant financièrement (89%*). Il permet aussi et surtout une insertion professionnelle plus rapide et réussie.

C’est tout le sens de cette Semaine de l’apprentissage dans l’artisanat organisée par le réseau des CMA, qui se déroule du 28 janvier au 4 février 2022 : faire découvrir au plus grand nombre les parcours de formation et opportunités proposés par la formation par apprentissage dans l’artisanat, et se lancer dans l’aventure pour devenir acteur de sa vie professionnelle.

* Selon une étude #MoiJeune – OpinionWay réalisée en ligne du 11 au 13 janvier 2022 auprès d’un échantillon représentatif de 736 jeunes âgés de 16 à 29 ans.

Télécharger le communiqué de presse
Télécharger les résultats de l’étude

Contact presse : Manon Caenen – mailto:m.caenen@the-arcane.com / 06 69 90 69 15