Majoritairement impactés par la guerre en Ukraine, les artisans attendent des aides prioritaires et ciblées pour maintenir leur activité

62 %* des chefs d’entreprise artisanale interrogés disent être directement impactés par le conflit russo-ukrainien. Plus d’un mois après le début de la guerre en Ukraine, les artisans ressentent déjà les premières conséquences économiques sur le développement de leur activité. A la suite d’une enquête réalisée auprès des chefs d’entreprise artisanale cette semaine, le réseau des CMA, partenaire de premier plan des artisans dans tous les territoires, se mobilise pour les 1,8 million d’entreprises artisanales qu’il accompagne et travaille à la mise en place rapide des aides prioritaires afin de préserver l’activité économique du secteur.

Les artisans rencontrent des difficultés économiques en lien direct avec le conflit

Dans une précédente étude menée par le réseau des CMA en janvier 2022, 28,2 % des chefs d’entreprise artisanale disaient ne pas avoir ménagé leurs efforts pour développer et gérer autrement leur activité sur les 6 derniers mois. Face à l’urgence de la situation, l’optimisme des artisans et la bonne dynamique du secteur se retrouvent impactés. Le réseau des CMA constate une inquiétude généralisée.

Une nouvelle enquête, menée du 25 au 30 mars 2022 auprès des chefs d’entreprise artisanale, permet aux CMA de mesurer l’ampleur de l’impact. Le réseau des CMA relève ainsi que 3 difficultés représentatives de la tendance nationale se distinguent :
1. La hausse du coût de l’énergie
2. Les difficultés d’approvisionnement
3. Une baisse du chiffre d’affaires

11 % des chefs d’entreprise interrogés estiment que leur activité est déjà fortement impactée par le conflit. Pour la moitié d’entre eux, ils estiment que leur activité est impactée à moins de 25 %. Ces remontées du terrain ont alerté le réseau des CMA sur la nécessité de mettre en place des mesures rapides de soutien.

Le réseau des CMA a également interrogé les artisans sur les aides prioritaires à mettre en place :
– 30 % ont répondu avoir besoin d’une aide pour maintenir leur chiffre d’affaires
– 26 % ont répondu avoir besoin d’une aide pour le carburant

En réponse à ces inquiétudes, le réseau des CMA redouble d’efforts pour maintenir le soutien à la filière artisanale et redonner confiance aux artisans. L’enquête confirme bien la nécessité de renforcer les mesures d’aides aux entreprises artisanales.

Les priorités des CMA : rassurer et accompagner les entreprises

Si le plan de résilience économique et sociale, présenté par le Gouvernement le 16 mars 2022, affiche des ambitions importantes, il ne cible pas encore suffisamment les artisans qui sont au cœur de l’économie de proximité. Pour faire face à l’envolée des prix, à l’augmentation des charges, à la baisse des marges, aux tensions de trésorerie, et surtout au manque de visibilité, le réseau des CMA a fait remonter des propositions concrètes telles que :

  • la mise en place à titre temporaire d’un chèque énergie (permettant de limiter la hausse des factures de gaz ou d’électricité)
  • la réduction à la pompe de 35 centimes par litre de gazole
  • la non-dégradation par les assureurs crédits de la cotation des entreprises
  • l’obligation faite aux fournisseurs de garantir leur prix pendant au moins 3 mois

Le réseau des CMA répond présent pour accompagner les artisans dans ce contexte. Il se mobilise pour informer les 3,1 millions d’actifs et préserver l’activité de notre économie de proximité.

Pour informer et accompagner les artisans, des cellules de crise ont été réactivées dans les CMA dont les coordonnées sont accessibles en ligne sur www.artisanat.fr

Les artisans sont solidaires de leurs collègues ukrainiens et aspirent à un retour à la paix le plus rapidement possible. Les CMA se tiennent prêtes à accompagner les travailleurs ukrainiens qui seront en recherche d’emplois dès que le Gouvernement aura déterminé les conditions administratives de leur recrutement.

« Le sentiment qui prédomine chez les artisans est celui de la solidarité à l’égard du peuple ukrainien. A ce sentiment de solidarité s’ajoute ensuite le sentiment d’inquiétude lié aux conséquences économiques de cette guerre. 59 % des chefs d’entreprise artisanale estiment leur activité impactée à moins de 25 %. Il est de notre devoir de les rassurer et de leur apporter notre soutien pour maintenir la bonne dynamique économique du secteur. », précise Joël Fourny, président de CMA France.

* Enquête en ligne réalisée du 25 au 30 mars 2022 auprès des artisans.

 

Télécharger le communiqué de presse et l’infographie
Contact presse : Manon Caenen – m.caenen@the-arcane.com / 06 69 90 69 15