Les CMA françaises et allemandes s’engagent ensemble pour un renforcement de l’artisanat en Europe et le développement de la formation professionnelle

Le réseau des CMA et son président Jöel Fourny ont accueilli le Deutscher Handwerkskammertag (DHKT) et son président Hans Peter Wollseifer à Nantes (Pays de la Loire) pour la 24e édition des Rencontres franco-allemandes organisées du 16 au 18 mai 2022. Trois jours d’échanges et d’ateliers pour identifier, mobiliser et alerter sur les priorités communes du secteur : le renforcement de l’artisanat dans toute l’Europe et le développement de la formation professionnelle.

Interlocuteurs de premier niveau des artisans et acteurs du dernier kilomètre, les organisations représentatives de l’artisanat ont pour mission de faire remonter au plus haut niveau les problématiques rencontrées par les chefs d’entreprise artisanale. Des difficultés accentuées par des mois de crise sanitaire et un contexte de guerre en Europe qui provoquent aujourd’hui pénuries, hausses des prix et inflation.

En écho aux travaux de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, Joël Fourny et Hans Peter Wollseifer remettent aux gouvernements français et allemand une déclaration commune comprenant des propositions concrètes.

Placer durablement l’artisanat au cœur de l’économie européenne

Relever le défi de la transition écologique et s’inscrire dans l’ère numérique est l’affaire de toutes les entreprises. Avec la rénovation énergétique des bâtiments, les circuits de proximité à faible impact sur l’environnement ou encore la mobilité durable, les entreprises artisanales ont un véritable rôle à jouer. Ainsi, pour que l’artisanat puisse contribuer activement et dans les meilleures conditions à la croissance durable de l’Europe, les représentants français et allemands demandent :

  • un soutien ciblé à l’innovation et à la diffusion des innovations durables au sein des entreprises artisanales avec un financement pérenne ;
  • un environnement favorable à l’inscription des artisans dans la transition numérique ;
  • une reconnaissance des entreprises artisanales dans le cadre des chaînes européennes d’approvisionnement et de valeur ;
  • un accès au financement des entreprises artisanales par le biais du financement bancaire.

« Les chefs d’entreprise ont redoublé d’efforts pour résister aux difficultés économiques ces derniers mois. Aujourd’hui, dans le contexte économique et social que nous connaissons, le développement économique des entreprises artisanales est mis à mal par des freins structurels et organisationnels. Des freins qui dépassent les frontières de nos pays. Avec 2,8 millions entreprises artisanales, la France et l’Allemagne constituent l’un des poumons de l’artisanat sur le plan européen. C’est ensemble que nous pourrons consolider cette filière d’excellence que représente l’artisanat et lui donner toute sa place dans la croissance européenne. », exprime Joël Fourny, président de CMA France.

Maintenir la compétitivité de la filière artisanale en renforçant la formation, l’enseignement professionnel et la mobilité des apprentis en Europe

La compétitivité des entreprises artisanales repose principalement sur les compétences des artisans et de leurs salariés. L’expertise métiers des Maîtres artisans et Compagnons constitue la base qui permettra à l’artisanat français et allemand d’apporter une contribution aux défis majeurs à venir, alors même que le secteur souffre de pénuries dans certaines professions. Rien que pour la France, le bâtiment cherche
15 000 menuisiers et autant de plombiers, l’alimentation propose 13 000 offres entre les boulangers, les pâtissiers et les bouchers, la coiffure et l’esthétique cherchent 15 000 profils également.

Derrière cette crise de recrutement, la CMA France et le DHKT appellent les gouvernements français et allemand à continuer de miser sur la formation et à l’accroître pour assurer le développement économique des entreprises et l’employabilité de toutes les générations confondues. Dans les demandes émises par les deux organisations :

  • Soutenir les structures de formation en associant directement les entreprises et les organisations représentatives ;
  • Renforcer la formation tout au long de la vie et l’accès à des diplômes professionnels de niveau supérieur ;
  • Améliorer l’image de la formation professionnelle ;
  • Renforcer la coopération dans le domaine de la formation professionnelle et promouvoir la mobilité des apprentis en Europe.

« L’artisanat français et allemand est conscient de sa responsabilité économique et sociale dans la construction de l’avenir de nos pays, mais aussi en Europe. Au cours des trois derniers jours, nous avons échangé ensemble sur les actions et mesures à mettre en œuvre permettant à nos entreprises d’apporter leur contribution au renforcement de notre secteur. Ce travail de concert entre nos réseaux respectifs est indispensable pour répondre aux défis qu’affrontent les artisans français et allemands.  La priorité est de continuer à maîtriser l’impact de la pandémie tout en amortissant le choc de l’insoutenable invasion de l’Ukraine par la Russie. En effet, les chefs d’entreprise artisanale, ainsi que leurs salariés et apprentis, subissent d’ores et déjà les augmentations des coûts de l’énergie, les perturbations des chaînes d’approvisionnement et l’inflation. Devant ce contexte, la mise en place d’une action politique et décisive, non seulement à l’échelle des Etats allemands et français, mais également de l’Europe, s’avère incontournable : une action susceptible de façonner l’avenir en réduisant le poids qui pèse sur les TPE artisanales. », a déclaré Hans Peter Wollseifer, président du DHKT.

Soutien à l’Ukraine
Alors que le conflit russo-ukrainien se poursuit, les CMA françaises et allemandes ont tenu à afficher leur solidarité et soutien au peuple ukrainien.

 


Télécharger la déclaration commune

Télécharger le communiqué de presse

Contact presse : Manon Caenen – m.caenen@the-arcane.com / 06 69 90 69 15